Logo les guides nova store 14

EXTRACTION AU GAZ ET A FROID

  1. INTRODUCTION
    1. Qu'est-ce que le BHO
    2. Qu'est-ce que l'extraction à froid
  2. PREPARATION DU MATERIEL
    1. Consignes de sécurité
    2. Le matériel
  3. FABRICATION DU BHO
  4. FABRICATION DE L'ICE O LATOR
  5. BONUS 1 : Récupération du pollen
  6. BONUS 2 : Fabricatin de Jelly Hash
  7. BONUS 3 : Compression au bain marie du haschisch
  8. CONCLUSION

INTRODUCTION

Dans ce guide Nova Store 14 vous expliquera comment faire dans une même session deux types d’extraction, à moindre frais et de très haute qualité.

Il existe plusieurs types d’extraction mais le principe est toujours le même : séparer les trichomes de la matière végétale pour ne garder que les principes actifs dans un produit concentré. La qualité diffère selon les méthodes employées et selon les variétés de cannabis.

Dans un premier temps nous ferons une extraction avec du gaz butane (appelée BHO) et ensuite nous réutiliserons notre herbe pour réaliser une seconde extraction, mais avec des glaçons cette fois-ci afin d’obtenir du haschisch. Nous en profiterons pour réaliser du Jelly hash, un mélange de BHO et de hasch.

résultats du bhoBHO, ice o lator, cannasonic

BHO

BHO signifie Butane Honey Oil pour Butane Miel Huile, et dsigne une catégorie d’extraction grasse réalisée à partir de solvants (comme le butane). Pour faire son BHO il faut utiliser du gaz butane purifiée et le faire passer sur l’herbe congelée. La réaction au froid intense séparera un maximum de trichomes de la matière végétale. Le résultat sera dans un premier temps un liquide qu’il faudra ensuite débarrasser du gaz en le purifiant, c’est la seconde étape : la purge.

corde de chanvreBho coulant sur un couteau

EXTRACTION A FROID

Les extractions à froid fonctionne sur le même principe que le bho sauf que la séparation des trichomes se fait avec des glaçons et non avec du gaz. C’est donc un procédé totalement propre, dit « sans solvant ». Il suffit de placer notre herbe avec des glaçons et de l’eau dans un sceau, d'atteindre les 4° et de mélanger. La solution est ensuite filtré dans des sacs équipés de mailles de différentes finesses permettant de récupérer le haschisch. Dans notre exemple il y aura donc deux qualités (une par sac).

cannabis extrait à froidice o lator détail

PREPARATION DU MATERIEL

CONSIGNE DE SECURITE

Le gaz que vous utiliserez pour faire votre BHO est extrêmement inflammable. Il est très important de réaliser les opérations d’extraction évidemment loin de toute flamme (ampoule, briquets, appareil électrique…). Les vapeurs étant également dangereuses à respirer l’endroit devra être bien aéré et à l’abri du vent.

Il est aussi conseillé de porter des gants résistants au froid (ou au moins d’utiliser un torchon ou une serviette) pour tenir le tube d’extraction. Vous devrez également travailler dans un endroit propre afin d’éviter tout dépôt de poussière ou de saletés dans vos extractions.

MATERIEL

Pour le BHO

  • 1 tube extracteur Honey Bee
  • 4 bouteilles de Gaz Colibri sans impuretés (Butane Premimum)
  • 1 grand plat en pirex
  • 1 chauffe plat à fondue
  • 1 plaque de four
  • 1 Thermomètre de cuisine
  • 1 raclette
  • 1 lame de rasoir (ou un couteau)
  • 1 récipient en silicone

Pour l’ICE O LATOR

  •          1 lot de 3 sacs d’extraction, type Ice O Lator
  • 1 sot d’environ 30 litres
  • Des glaçons (de quoi remplir environ 5 ou 10 cm)
  • 1 fouet de cuisine (en silicone de préférence)
  • 1 passoire
  • Du sopalin
  • 2 assiettes

FABRICATION DU BHO

Nous avons utilisé environ 120 grammes de belles têtes de Cannasonic, mais nous aurions également pu utiliser les feuilles de manucure, nous aurions juste obtenu une plus faible quantité de BHO. Il est important d’avoir congelé l’herbe et la bouteille de gaz au moins 24h avant l’extraction.

cannasonic pour extractioncannasonic - canabis émiettée avant extraction

Dans notre espace de travail nettoyé nous avons réglé le réchaud à une puissance faible. Dessus nous avons posé la plaque du four (celle du dessous) et l’avons rempli d’eau et avons posé le plat en pyrex à l’intérieur pour commencer le bain marie. Au bout d’un certain temps il faudra prendra la température de l’eau : elle ne devra pas dépasser les 50° sous peine de voir les principes actifs disparaître. La température idéale est entre 35 et 40°.

espace de travail bhoplat en pyrex pour la fabrication du bho

Une fois que nous avons obtenu la bonne température nous pouvons effriter notre herbe. Attention à ne pas trop l’effriter quand même, éviter d’utiliser un grinder. Le fait de broyer notre herbe permettra d’optimiser la surface de contact du gaz quand l’herbe sera dans le tube d’extraction mais trop la broyer abîme les trichomes et augmentent le risque de déchets végétaux.

Nous avons utilisé un Honey Bee come tube d’extraction. Dans notre modèle nous pouvons mettre environ 50 à 60 grammes d’herbe mais vous pouvez trouver des modèles qui ont une contenance plus faible si vous souhaitez réaliser de plus petites extractions.

Pour 60 grammes nous utilisons 2 bouteilles de gaz Colibri. Comme nous avons 120 grammes d’herbe nous remplirons deux fois le tube d’extraction et utiliserons au total 4 bouteilles de gaz colibri.

Quand l’herbe est prête vous pouvez la mettre dans votre tube d’extraction, une fois plein tassez doucement afin d’éviter les vides d’air mais pas trop pour que le gaz puisse sortir. Une fois rempli vous devez caler un filtre à café afin d’éviter que de minuscules bouts d’herbe tombent dans le plat en pyrex pendant le passage du gaz.

cannasonichoney bee - tube d'extraction

Maintenant que le tube est plein, que votre plat en pyrex est au bain à marie à environ 35° vous pouvez commencer l’extraction : insérer l’embout de la bouteille de gaz dans le haut du tube et pressez fort en tenant fermement votre tube d’extraction avec un torchon pour ne pas vous brûler à cause du froid.

Au bout d’une minute ou deux vous verrez un liquide couler du tube, c’est le début de votre BHO. Quand votre bouteille est finie (vous l’entendrez) videz la seconde. Vous devrez attendre que tout le gaz ait fini de couler, ça peut quelques minutes après la fin de la dernière bouteille. Vous pouvez pendant ce temps vérifier que la température reste aux alentours de 40°.

cannabis dans un tube d'extractionbho dans un plat en pyrex

Quand tout le gaz aura été vidé vous devriez voir dans le fond de votre plat en pyrex du liquide légèrement doré en train de bouillir : c’est le BHO. Videz maintenant votre tube d’extraction dans un saladier. Dans cet exemple il nous reste de l’herbe, nous recommençons donc l’opération une seconde fois. Quand le tube est fini pour la seconde fois nous vidons l’herbe dans le saladier.

Vous remarquerez que l’herbe change de couleur quand elle se réchauffe à l’air libre et que le liquide dans votre plat en pyrex est déjà devenu bien plus jaune et bien plus épais.

bho jaune dans un plat en pyrexcannabis sorti du tube d'extraction

Dans notre exemple nous avons laissé le BHO dans le plat en pyrex au bain marie pour le purger du gaz pendant que nous avons réalisé l’extraction avec les glaçons. Mais pour la lisibilité du guide nous allons maintenant vous expliquer comment purger le BHO de son gaz.

Plus le gaz s’échappera pendant le bain marie plus votre liquide deviendra épais et jaune, et plus les bulles seront grosses et seront longues à éclater.

bho qui boutBulle jaune de bho

A cette étape il faut prendre un couteau, une lame de rasoir ou n’importe quoi qui vous permettra de frotter rapidement la plat en pyrex en faisant des allers retours rapidement dans le liquide. Cette opération fait éclater les bulles et accélère la purge. Plus elle est réalisée longtemps plus elle est efficace. Vous verrez votre liquide changer de texture jusqu'à devenir très épais.

Purge du Bho - étape 1Purge de BHo étape 1 - détail
Bho jaune épaisBHO jaune épais

Le plus gros de la purge s’effectue pendant le bain marie. Seulement il reste toujours du gaz après cette opération, nous avons donc utilisé une machine à mettre sous vide de cuisine. Bien que de faible puissance d’aspiration elle est très efficace si elle est utilisée régulièrement pendant plusieurs jours en laissant le BHO au bain marie. Il faut donc transférer notre BHO dans un récipient en silicone, le placer dans le dessiccateur.

bho dans un plat en siliconevideuse sous vide d'air

A cette étape là le bain n’est pas obligatoire mais il améliore considérablement l’efficacité du procédé de purge. Appuyez régulièrement sur le bouton de votre machine à mettre sous vide pendant plusieurs jours pour aspirer l’air et purger le gaz. Vous pouvez vérifier régulièrement l’état en regardant votre BHO. Après quelques temps le BHO gonfle sous l’aspiration, il passe ainsi par différentes étapes. Plus la purge sera longue (et la machine à mise sous vide efficace) et plus le résultat sera pur et solide. Il existe d’ailleurs des machines spécialement prévu pour ça, purger le BHO. Nous reviendrons dessus dans un autre article.

Il est également possible de purger le BHO en plaçant le récipient sur une source chaude (box internet par exemple) pendant quelques semaines tout en le recouvrant d’un tamis 25 micron pour laisser le gaz s’échapper et empêcher les poussières de rentrer.

BHO un peu purgé - détail 1bho en cours de purge
BHO un peu purgé en gros planBHO en pleine purge dans un plat en silicone

Dans notre exemple nous avons purgé régulièrement pendant 4 jours et le résultat obtenu fût environ 15 grammes de BHO de haute qualité.

13g de BHORésultat de BHO après la purge

 

FABRICATION DE L’ICE O LATOR

Nous allons maintenant nous servir des feuilles déjà utilisées pour le BHO afin de faire une extraction avec des glaçons. Petite précision : comme il s’agit de la seconde passe avec la même herbe, vous obtiendrez moins de produit fini que si vous n’aviez pas fait une extraction avant, la qualité sera également inférieure.

Arrivé ici, nous avons laissé le BHO au bain marie et commencé à préparer le matériel pour l’extraction à froid.

PRINCIPE DE BASE

Pour réaliser une extraction à froid il faut des glaçons, de l’herbe congelée bien sûr et des sacs d’extraction à froid. Le principe est simple : le fond de chaque sac est fait d’un tamis ayant différentes épaisseur pour retenir les trichomes qui seront séparés de la matière végétale.

Il existe plusieurs configuration possibles et certaines ont trois sacs (voir deux) alors que d’autres en ont cinq ou plus. La seule différence se situera dans le nombre de qualité de haschisch différente, une par sac, mais niveau quantité ce sera la même chose. Vous pouvez aussi des sacs plus petits (dit travel) ou des sacs très grands pour les grosses quantités.

Quel que soit le nombre de sacs le principe reste le même : le premier sac retient la matière végétale et les sacs suivants le précieux sésame : notre extraction.

Le sac ayant la maille la plus fine doit être celui à l’extérieur et celui ayant la grande maille doit être placé à l’intérieur. Dans notre exemple nous avons donc 190ù (le jaune) qui retiendra les feuilles, 70ù (le vert) qui retiendra les plus gros trichomes et enfin le sac à 38ù qui gardera les trichomes entre 38ù et 70ù.

Les sacs d'extraction Ice O LatorDétail sur les sacs d'extraction

Une fois que nous avons placé les sacs dans le bon ordre nous les plaçons dans le sot de 30 litres et nous rabattons le haut sur le bord de la poubelle et serrons les fermetures afin d’éviter qu’il tombe pendant les manipulations. Nous avons utilisé une poubelle de 30 litres que nous avons soigneusement lavé.

Nous versons alors un peu d’eau froid, des gros glaçons et des glaçons écrasés. Dessus nous disposons notre herbe et nous rajoutons encore un peu d’eau, encore un peu de glaçon et de nouveau de l’herbe. Nous répétons cette opération jusqu'à que toute l’herbe soit bien recouverte d’eau et de glaçons. Les gros glaçons fondent moins vite et permettent à l’eau de rester froide plus longtemps alors que les glaçons écrasés augmentent la surface de contact avec le cannabis et favorise donc l’extraction.

cannabis dans un sac avec des glaçonsfaire couler de l'eau sur l'herbe et les glaçons

La température de l’eau devra être de 4°.

Il faut ensuite utiliser le fouet à cuisine, mélanger vigoureusement pendant environ 3 minutes et laisser reposer deux minutes. Répétez cette opération trois fois. Faire trop de passages n'augmente pas réellement la quantité mais nuit à la qualité. Une mousse blanche devrait apparaître, c’est bon signe.

thermomètre pour avoir 4°mélanger votre herbe et les glaçons

Il faut ensuite laisser reposer  environ dix minutes et retirer le premier sac, celui qui contient les feuilles. Par confort nous pendons le sac à un clou sur le mur et le laisser se vider dans un coin.

Il nous reste maintenant les deux sacs remplis d’une eau marron verdâtre. A l’intérieur il y a notre haschisch.

Il faut relever le premier sac, celui de 70ù et attendre que l’eau soit complètement partie (dans le second sac).

Ice o lator, eau qui s'égoutteice o lator qui s'égoutte

Au fond du sac : notre ice-o-lator.

A ce stade nous le récupérons avec cuillère et nous le mettons dans une assiette. Nous répétons l’opération avec le second sac, celui de 38ù. Le sac de 38ù est plus long à se vider, il peut être utile de le secouer un peu pour faire remonter le hash qui se dépose au fond et empêche l’eau de sortir. Là encore nous utilisons une cuillère pour récupérer notre produit et le mettons dans une seconde assiette.

Ice o lator qualite 1Ice o lator - qualité 2

Notre ice’o’lator est bientôt prêt.

Le hash doit être effrité avec une carte dans la passoire en fer. Cette opération permettra d’accélérer le séchage et d’obtenir une poudre à la fin, plus facile à manipuler et à stocker. Une fois que tout sera bien en poudre il faudra le mettre à l’ombre et au sec à température ambiante pendant environ deux semaines pour le faire sécher correctement et le débarrasser de son goût d’humidité. Il arrive souvent que le haschisch soit prêt en quatre ou cinq jours, mais le goût s'affine avec le temps, comme pour l'herbe.

ice o lator émiettéice o lator dans deux assiettes

Nous avons maintenant deux qualités de haschisch de grande pureté : 10 grammes de première qualité, et 2 grammes de seconde qualité.

Ice o lator qualite 1 macroIce o Lator qualite 2 macro

BONUS 1 : POLLEN - EXTRACTION A SEC

L’opération de broyage de l’herbe a été réalisée au-dessus d’un tamis de 160ù.

Nous avons récupéré environ 1 gramme de pollen de grande qualité puisque ce sont les trichomes les plus lourds qui tombent en premier.

Pollen au tamisRécupération du pollen avec le pinceau

BONUS 2 : LE JELLY HASH

Le Jelly Hash est un mélange de BHO et de pollen (extraction à froid, ,à sec …).

Nous avons utilisé le reste du bho dans le plat en pyrex utilisé lors de l’extraction du bho. Nous l’avons purgé de son gaz au bain marie le mieux possible et y avons ajouté le pollen extrait lors du broyage de l’herbe (voir bonus 1).

Avec deux couteaux il faut mélanger lentement et longtemps afin d’obtenir une boulette grasse de texture unique. La consistance dépendra du rapport entre les deux éléments.

jelly hash - mélange de pollen et de bhoJelly hash pendant le mélange

Au bout d’un certain temps vous aurez une belle boulette de couleur sombre très grasse et très souple. C’est un produit très fort que vous pouvez consommer dans joint classique ou dans une pipe à bho. Attention tout de même le Jelly Hash est un produit très très fort.

BONUS 3 : COMPRESSION AU BAIN MARIE

Pour faire un boulette et obtenir quelque chose de plus pratique à manier et à fumer il est recommandé de compresser votre pollen ou votre hascisch.

Pour cela vous pouvez utiliser soit directement des presses soit le faire au bain marie.

Le procédé est le suivant :

  • Mettre deux centimètres d’eau au fond d’une casserole et faire bouiller doucement
  • Posez une tasse au milieu de l’eau
  • Mettre le H dans la tasse et l’écraser plusieurs fois avec une cuillère
  • Sortez le la tasse et écrasez le plus finement possible entre vos doigts
  • Recommencez cette opération jusqu'à obtenir la texture et la couleur qui vous plaise.
Compresser le H avec une cuillèreBoulette de H compressée

CONCLUSION

Nous avons donc vu dans ce guide comment réaliser un BHO et une extraction en une seule fois.

Nous avons obtenu presque 15gr de BHO, environ 12 grammes d’ice o lator et une belle boulette de 2g de jelly hash pour 125gr d’herbes de première qualité. Les rendements peuvent varier selon la qualité de l’herbe et les méthodes utilisées.

C’est en pratiquant que vous trouverez vos marques. Nous vous recommandons de commencer avec des feuilles de coupe dans un premier temps et quand vous maîtriserez bien les procédés vous pourrez utiliser vos meilleures têtes.

Vous pouvez aussi bien sûr ne réaliser que l’extraction au gaz ou au glaçon en suivant ce guide. Les étapes sont les mêmes. Le but ici était de présenter comment obtenir le maximum de qualité et de quantité avec le minimum de matériel et rapidement.

D’autres guides viendront plus tard pour partager avec vous cet art des extractions.

Vous pouvez poser vos questions en commentaires et nous nous ferons un plaisir d’y répondre.

L’équipe Nova Store 14